• Conseils et outils
  • /
  • Relance et motivation des employés au travail : des conseils pour passer à l’action

Relance et motivation des employés au travail : des conseils pour passer à l’action

En temps normal, plusieurs facteurs et événements affectent le quotidien des travailleurs, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Or, la situation actuelle touche l’ensemble des employés. Comment les gestionnaires parviendront-ils à préserver la motivation, l’engagement et la mobilisation des équipes? Comment aplaniront-ils la courbe des impacts psychologiques, familiaux et sociaux? Dans un contexte de relance, chaque réponse est capitale.
Générez de l’enthousiasme

Que votre organisation planifie un retour physique au travail ou opte pour le télétravail, vous gagnerez à entreprendre des actions encourageant la motivation de vos employés. Pourquoi? Parce que le degré d’enthousiasme est un levier efficace pour stimuler les équipes et, par ricochet, vos clients et fournisseurs. Autrement dit, une attitude positive générera des bénéfices tout aussi positifs.

Plusieurs études démontrent d’ailleurs ce lien direct entre la motivation, la satisfaction et le bonheur au travail. Ainsi, une culture d’entreprise favorisant les échanges, la bienveillance et la transparence augmente le potentiel de réussite et de croissance.

Rappelez-vous, avant la pandémie : plusieurs secteurs devaient composer avec une pénurie de main-d’œuvre. Depuis, le paysage économique s’est transformé, braquant les projecteurs sur de nouveaux enjeux et une nouvelle manière de pratiquer la relation patron-employé s’est dessinée.

Les gestionnaires les plus agiles et performants devront bien sûr miser sur l’embauche des meilleurs talents, mais surtout, veiller à préserver le degré de loyauté de chaque employé. Et parce que chacun est différent, la personnalisation de vos communications et de vos échanges vous permettra d’affermir leur sentiment d’appartenance et, surtout, de les rassurer à l’égard de la valeur, de l’importance et de l’utilité de leur rôle dans votre organisation.

Télétravail et mobilité : bénéfices et bémols

Ces derniers mois ont accéléré l’adhésion quasi générale des professionnels à l’égard du télétravail. Plusieurs gestionnaires ont saisi cette occasion pour amorcer ou accélérer la mise en place de nouvelles pratiques.

Bien sûr, de grands secteurs comme l’hébergement, la restauration, les commerces de proximité, le manufacturier, le transport, la pêche ou l’agriculture n’ont pas cette même capacité d’opérer depuis la maison. Mais pour les autres, l’horizon s’est élargi.

Sondage : 40 % des Canadiens prêts pour le télétravail

Dans un récent sondage, Statistique Canada signale que près de 40 % des travailleurs occupent un emploi pouvant s’accomplir à domicile. Et selon des données recueillies en mars 2020, un pourcentage comparable de travailleurs (39,1 %) était précisément en mode télétravail durant cette période. Ceci démontre que le marché du travail a rapidement su répondre à cette nécessité, de manière optimale, et ce, malgré les contraintes de la pandémie.

Cette nouvelle souplesse apporte aussi son lot d’obstacles. Comme la fin de la zone de transition, importante pour plusieurs, entre la maison et le bureau. Ou encore la conciliation travail-famille, et les enjeux d’une certaine perte d’intimité.

Motivation au travail : bureau ou maison?

Probablement les deux! La motivation d’un employé pourrait se traduire par des échanges réels entre collègues, partenaires, fournisseurs et clients « au bureau » durant quelques jours, tout en lui permettant de profiter de journées « à la maison », réduisant notamment le temps de transport et le stress qui l’accompagne. Chose certaine, toute amélioration de la qualité de vie d’un employé améliore sa satisfaction, donc sa motivation et sa productivité.

À ce chapitre, un sondage mené par l’agence de recrutement Robert Half signale que chez 500 employés de bureau passés au télétravail en raison de la pandémie, 55 % ont indiqué trouver un meilleur équilibre entre travail et vie personnelle. En outre, 74 % aimeraient y recourir plus souvent après le confinement.

Les dirigeants sensibles à ces demandes, sans chercher à tout contrôler, devraient donc profiter d’une croissance de motivation sur le plan du rendement et de la loyauté. Au Québec, l’Indice de bonheur Léger propose d’ailleurs des approches, des conseils et un questionnaire pour évaluer et comparer le degré de bonheur au travail. Employeurs comme employés y puiseront des sources d’inspiration et de réflexion pour soutenir et faire croître la motivation au travail.

En juin au Québec, malgré la pandémie, cet indice était à 76,3 %. À propos du bonheur au travail, on y lit : « Le bonheur au travail est rentable, productif et contagieux. Son contraire agit comme un poids, un boulet. À l’heure actuelle, une entreprise peut-elle se permettre d’avoir des employés malheureux? »

Les employés satisfaits sont plus productifs et contribuent à la performance financière de l’entreprise. Ils seront encore plus enclins à le faire si vous prenez le temps de reconnaître leurs actions, tout en partageant vos ambitions et vos stratégies.

En favorisant un climat d’ouverture, vous ferez naître un bénéfice indispensable à votre relance : l’engagement. Cette profonde implication, individuelle et collective, risque fort de forger l’avenir de votre entreprise.

Conseils pour accroître le degré de motivation de vos équipes
  • Au-delà des fameuses évaluations annuelles, planifiez à un rythme régulier des rencontres brèves, s’amorçant avec cette simple question : « Comment ça va? ».
  • Donnez de la rétroaction, à la fois positive, avec des exemples concrets, mais également, en communiquant les occasions d’amélioration.
  • Demandez aussi de la rétroaction pour découvrir comment améliorer vos propres approches et pratiques à l’égard du travail de cet employé.
  • Conciliez cette démarche humaine à l’analyse de facteurs probants, comme le taux d’absentéisme, le rendement individuel et global, le roulement de personnel, les démissions, les congédiements.
  • Sondez vos employés, de manière confidentielle, pour mieux connaître leurs sentiments et leurs attentes à l’égard de votre organisation.
Stimulez des occasions d’amélioration au travail

  • Appliquez des stratégies d’optimisation opérationnelle.
  • Réévaluez l’efficacité de l’organisation et des processus de travail.
  • Favorisez l’accompagnement et le mentorat.

Améliorez l’accès aux outils de travail

En télétravail, le manque d’accès à certains outils ou connaissances peut occasionner du désengagement ou des frustrations, nuisibles à la motivation et aux performances. Rappelez-vous : l’efficacité augmente le bonheur au travail.

  • Vos outils sont-ils accessibles, efficaces et utilisés? Pour vous simplifier la vie à la maison, vous pourriez opter pour une solution en nuage (cloud) qui vous offrirait plusieurs options telles que la téléconférence, le clavardage, les outils de collaboration et un numéro unique pour tous vos appareils.
  • La connexion Internet de vos employés en télétravail limite-t-elle leur productivité? Si c’est le cas, vous pourriez opter pour une connexion Internet de grade affaires pour vos employés travaillant à domicile.
  • L’environnement numérique de votre entreprise encourage-t-il l’accès simplifié aux dossiers, fichiers, solutions de partage et d’échanges entre équipes et employés?
  • Le stockage, l’accès et la mise à jour de vos données sont-ils accessibles, sécurisés et bien sauvegardés?
  • La sécurité est-elle optimale?

Faites preuve de flexibilité

  • Soyez souple, tout en demeurant rigoureux, sans créer d’inutiles pressions, causant stress et démotivation.
  • Trouvez le bon équilibre : certains employés performent mieux en étant plus autonomes au quotidien, d’autres apprécient davantage l’encadrement, des balises claires et de la rétroaction plus soutenue.
  • C’est à vous de vous adapter, pas l’inverse : vous serez ainsi perçu comme un leader bienveillant et rassurant.

Améliorez vos communications

  • Soyez davantage attentif aux signes de fatigue, de découragement ou de détresse. Dans un contexte hors du commun comme celui du confinement, la conciliation travail-famille à la maison peut occasionner du stress, de l’insécurité, de la fatigue et du découragement chez vos employés.
  • En même temps, soyez réactif et calme si vous devez réorienter certaines pratiques.
  • Partagez l’information importante et les potentielles transformations à venir.
  • Ne craignez pas d’afficher votre personnalité et votre nature empathique.

Favorisez l’esprit d’équipe

En somme, tout bon leader est d’abord une personne qui sait mettre en valeur le travail des autres, encourager la collaboration et créer un environnement visant à faire croître l’esprit d’équipe. En matière de motivation, rien ne surpasse le sentiment de faire partie d’une organisation et d’un groupe uni, prêt à progresser, dans la même direction.

La création d’activités communes, virtuelles ou non, des occasions ludiques de s’exprimer, sans omettre quiconque dans l’équipe, sera aussi l’occasion de restreindre les risques d’isolement social ou la création de clans, tout en réduisant de potentiels points de tension, que le silence et la distance peuvent faire naître.

Conseils supplémentaires pour préserver la motivation au travail

Pour compléter cette lecture, et parce que vous avez, comme vos employés, besoin de demeurer actif, motivé et prêt à relever les prochains défis, nous vous proposons ces compléments d’information.

Garder la motivation au travail malgré le confinement : professeure en gestion des ressources humaines à l’UQTR, Stéphanie Austin partage ses conseils, aussi pertinents pour les employés que les employeurs.

Manager pendant la crise, quelles bonnes pratiques? : un magazine français propose une série de recommandations pour réussir à conserver des équipes unies et mobilisées.

Comment mobiliser les travailleurs dans un contexte de crise? : associé chez Raymond Chabot Grant Thornton, Jean-François Boudreault partage ses observations, en préconisant l’implication des employés dans la recherche de solutions.

Au cours des prochaines années, la motivation, l’enthousiasme et le réel degré d’engagement joueront un rôle crucial pour toutes les organisations. Celles qui prennent le train aujourd’hui iront plus loin demain.

Sujets associés